Internet : attention danger

Publié le par blog-on-en-parle

C’est un fait divers survenu le 18 avril dernier, dans le département du Nord, qui a attiré l’attention du gouvernement sur le problème de la protection des mineurs sur Internet. En effet, dans la nuit de vendredi à samedi, une adolescente de 12 ans avait disparu avant d’être retrouvée, vivante mais en état de choc, dans la voiture d’un homme de 35 ans. L’homme en question avait rencontré sa victime sur un blog, faisant croire qu’il avait 25 ans.

 Cet incident montre bien le problème que pose Internet au niveau de la lutte contre la pédophilie. En effet, le web est un média particulièrement prisé par les jeunes, au point que ceux-ci savent souvent s’en servir mieux que beaucoup d’adultes. Cette maîtrise donne souvent, aux adolescents en particulier, l’impression de n’avoir rien à craindre, d’être à l’abri des agressions, des images violentes ou choquantes. Pourtant, l’actualité l’a montré, le danger est loin d’être une illusion. Internet a permis le développement de réseaux pornographiques illégaux, et favorisé l’échange d’images pédophiles, et offre un terrain de chasse immense aux détraqués de tous horizons.

 

Face à cette menace, la Secrétaire d’état à la famille, Nadine Morano, doit rencontrer, le 15 mai, les fournisseurs d’accès Internet afin de discuter des dangers du web, et fera des propositions sur le sujet en juin. De son coté, l’association e-Enfance va collaborer avec l’Association des Services Internet Communautaires (Asic), qui regroupe les services en ligne communautaires ou particuliers, pour promouvoir sur leurs sites respectifs des conseils pratiques « pour profiter en toute sérénité du Web 2.0 ».

On en Parle recevait ce matin Martine Brousse, directrice de « La voix de l’enfant », ainsi que Christian Aghroum, Commissaire Divisionnaire à l’Office Central de Lutte contre la Criminalité Liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC). Pour eux, et pour beaucoup d’entre vous, la sécurité des enfants passe d’abord par une responsabilisation des parents : il faut imposer des règles, ne pas laisser les jeunes livrés à eux-mêmes sur le net, et dialoguer, aborder le sujet avec eux. La prévention a également son rôle à jouer, alors que d’après plusieurs témoignages, elle est en général décriée par les jeunes car perçue comme ringarde.Comment prévenir les dérives du web ? Comment faire passer le message aux jeunes ? Vous pouvez continuer à en débattre sur le  forum  de l’émission.

(Crédits photo: Ibo/Sipa Presse)

Publié dans blogonenparle

Commenter cet article

SEDAT Reynaldo 29/04/2008 17:22

Bonjour à toute l'équipe...!
Je crois que la responsabilité parentale est engagée et que c'est aux parents à veiller à la surveillance de leurs enfants chaque fois qu'ils pourraient se connecter au réseau internet...!    Reynaldo.