Mercredi noir et ça continue...

Publié le par blog-on-en-parle

    Depuis mercredi le scénario de la grève des cheminots a recommmencé. Comme au mois d'octobre ils protestent contre la réforme des régimes spéciaux entamée pas le gouvernement Fillon. Malgré les négociations avec les syndicats métros, bus, TGV ou encore TER fonctionnent au ralenti. Beaucoup ont choisi d'aller travailler coûte que coûte (comme nous d'ailleurs), le système D est alors de rigueur... Vous avez été nombreux à nous appeler mercredi pour l'émission spéciale Grève de Valérie Expert et à nous donner vos impressions sur la suite des évènements, n'hésitez pas à nous écrire sur ce blog pour nous raconter vos bons plans grève! Mercredi nous avons reçu en deuxième partie d'émission Philippe Tronet, Secrétaire général de Sud-Rail, Hugues Cazenave Président d'Opinion Way et Pierre-Luc Séguillon éditorialiste à LCI, voici quelques photos:

                                                                                                                                                                                                Crédit Photos: Ibo/ Sipa Press

Publié dans blogonenparle

Commenter cet article

Erick62790 16/11/2007 23:29

Alors que le sujet à la mode dans tous les médias et, en particulier, à la télévision c'est les régimes spéciaux, avec pour tête de Turc les cheminots, qu’en est-il des régimes spéciaux de nos parlementaires ?, pas de cotisations puisque qu'elles sont payées par l'Etat, retraites spectaculaires cumulables avec leurs autres activités... Pourquoi la presse n'en parle pas ? Pourquoi peu de commentaire sur la formidable augmentation du Chef de l'Etat + 172 % (source Le Monde) et non 140 % et enfin pourquoi les hommes et femmes politique de droite prennent toujours, comme argument, que le Président a été élu démocratiquement avec 53 % des inscrits (et non de l'ensemble de la population) pour passer en force ses réformes et dénoncer sur les antennes toutes grèves et manifestations ?, jusqu'à présent les prédécesseurs de Nicolas Sarkozy ont été élus démocratiquement et cela n'a pas empêché d'avoir des conflits sociaux, alors, pourquoi ceux-ci seraient interdit sous son règne ? Monsieur le Président, ne prenait pas toujours l'opinion, les médias et les sondages pour diriger le pays surtout LCI, Le Figaro et Opinionway dont nous connaissons leur penchant politique... et comme le disait notre ministre de l’économie, la fameuse Christine Lagarde, un peu de marche ou de vélo ne fait de mal à personnes, surtout au Sarkozyste !