Contrats d'assurance-vie: on en parle

Publié le par blog-on-en-parle

Selon les associations entre 1 et 5 milliards d'euros seraient bloqués dans les caisses des compagnies d'assurances!

Une somme representée par les contrats d'assurance-vie non réclamés par les bénéficiaires ou non accessibles.

En cause les compagnies d'assurance qui ne sont pas obligées de rechercher les bénéficiaires mais aussi une loi trop rigide.

Tout ça est un peu compliqué!

Hier toute l'équipe d'On en parle, un peu perdu face à cet imbroglio, a décidé de tirer au clair cet affaire en invitant Vanessa Dagand chargée de mission pour l'association UFC-Que Choisir et Jean-Michel Fourgous député UMP des Yvelines qui propose un assouplissement de la loi. Cette loi sera débattue à l'Assemblée Nationale le jeudi 11 Octobre.

Appelez-nous pour en savoir plus au 01 41 41 43 00 !

 

Publié dans blogonenparle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Assurance Vie 09/02/2010 16:40


Les nouvelles règles 2010 en matière d'Assurance vie

- Délais de renonciation :

A l'instar des autres pays européens, la France, harmonisation oblige, suit la règle en la matière concernant le délai de renonciation. Ce délai passe de 30 ans à 8 ans.

Ainsi, un assuré qui s'estime mal informé ne pourra plus désormais intenter une action en annulation de son contrat après les huit premières années de ce premier.

- Information des assurés :

Sur chaque contrat devra maintenant figurer un encadré précisant les différents frais, les garanties offertes, la disponibilité des sommes en cas de rachat du contrat, ainsi que les modalités de
désignation des bénéficiaires.

- Obligation d'informer le bénéficiaire :

Environ 160 000 contrats sont restés sans bénéficiaire, suite au décès du contractant. Bien souvent, le bénéficiaire ne sait pas qu'il est inscrit sur le contrat du souscrivant. Afin de ne flouer
personne, il est maintenant obligatoire que la personne désignée bénéficiaire par le souscrivant soit tenu informée.


Franck 24/11/2008 22:49

Bonjour,

Cela va dans le bon sens, celui de la protection des épargnants.

Bonne journée.

AIDAB 11/05/2008 22:16


COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ASSOCIATION AIDAB , ASSOCIATION D’INFORMATION ET DE DEFENSE DES ASSURES ET DES BENEFICIAIRES .
 
L’AIDAB rappel que le contrat d’assurance vie est avant tout un moyen de transmettre des capitaux à un ou des bénéficiaires .
 
En conséquence la clause bénéficiaire est le COEUR central du contrat .
 
Il faut donc donner à la clause bénéficiaire la place qu’elle mérite .
 
Nous proposons donc que la clause bénéficiaire soit prioritaire dans un contrat d’assurance vie et qu’à ce titre toute souscription de contrat d’assurance vie commence par la rédaction de la clause bénéficiaire .
Mettre en avant la clause bénéficiaire c’est réfléchir à sa rédaction et aux conséquences de celle-ci .
Nous ne voyons aucune opposition sérieuse à cette proposition qui a le mérite de rappeler aux consommateurs l’objectif essentiel qu’est la rédaction de la clause bénéficiaire .
Jérôme BRUGERE , Président de l’AIDAB
 

AIDAB 21/10/2007 22:17

Vous semblez oublier que ce sandale vient de l'Association d'information et de défense des assurés et des bénéficiaires ( AIDAB ) qui va vous réserver de bonnes surprises face aux mensonges et manipulations sur le sujet .
On ne peut tromper un Peuple éternellement .
Les sénateurs viennent d'en faire la découverte .
L'AIDAB à mener une enquête internationale sur le sujet et dispose de suffisement de témoignages pour analyser l'ensemble des vides juridique du systéme . retrouvez l'AIDAB sur goggle en tapant les mots AIDAB ou brugere jerome ou rniab ou pharevie .
L'AIDAB a remi un premier rapport à l'Elysée en février 2007 : "Assurance vie l'enfer du décor"
 

byl 09/10/2007 10:04

bonjour,
concernant la recherche des bénéficiaires d'un contrat d 'assurance vie .pourquoi ne pas ajouter le numero de sécurite sociale du ou des bénéficiaire(s) pour faciliter la recherche?