MAY CHIDIAC

Publié le par blog-on-en-parle

Bonjour,

« Je ne veux pas être victime. Je ne veux sentir à aucun moment que ceux qui ont commis cet attentat ont gagné. Ils n'ont pas gagné ! Je suis toujours là. »

 May Chidiac est une miraculée du terrorisme. Présentatrice de télévision au Liban, elle s’illustre par son franc-parler et son opposition affichée à la main mise syrienne sur son pays. C’est elle notamment qui révèle ouvertement des éléments de l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri.

Devenue gênante, certains jugèrent opportun de s’en débarrasser, et ce 25 septembre 2005, placèrent des explosifs dans sa voiture et firent sauter son véhicule. «Je devais ranger des affaires sur la banquette arrière, des icônes et de l’eau bénite, si j’avais directement pris le volant je serais morte… ».

Amputée d'un bras et d'une jambe, opérée à vingt-six reprises, elle suit plusieurs mois de rééducation en France avant de rentrer dans son pays le 11 juillet 2006. Elle y est accueillie comme une martyre, une héroïne, une reine. Une fête de courte durée car le lendemain, la guerre entre Israël et le Hezbollah est déclenchée. 

 

 

 

Témoignage incroyable d’une femme courageuse et téméraire, qui ne recule pas devant l’intimidation, même quand elle conduit à une tentative l’assassinat. Malgré sa détermination, sa vie reste toujours en danger, elle ne peut plus se déplacer sans une protection rapprochée.

En deuxième partie d’émission, nous recevions Vincent Meylan sur la mort de Jean Claude Brialy, Sophie de Menton sur EADS, et Yolande Bertrand-Laborde sur le don d’organe. Pour plus d’information sur ce dernier thème, rendez-vous sur le site web de l’ADOT, www.france–adot.org, ou par téléphone au 01 42 45 63 40.

Un numéro vert info-greffe est à votre disposition : 0 800 20 22 24

Merci et à bientôt

L'équipe On En Parle.

 

 

Publié dans blogonenparle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article