ISF : La grande évasion

Publié le par Valérie Expert

En 2006, plus de 800 personnes ont quitté la France afin de ne pas payer l’ISF (impôt sur la fortune), ce qui représente 2,8 milliards € de perte pour le ministère des finances. Belgique, Suisse, Angleterre, Etats-Unis : depuis dix ans, 4658 personnes ont choisi d’aller voir ailleurs si l’impôt y est !

Philippe Marini, Rapporteur du budget au Sénat, souhaiterait donc que le seuil à partir duquel l’ISF est exigé passe de 700 000€ à 1 000 000€.Après les niches fiscales, c’est donc l’impôt sur la fortune qui crée la polémique. L’ISF est donc accusé d’être un impôt has been, puisque la France est le seul pays de l’UE dans lequel il est encore en vogue. Mais surtout, cet impôt apparaît contre-productif au regard des pertes qu’il engendre. 2,8 milliards € passent ainsi, au nez et à la barbe du fisc, dans des pays ou l’ISF n’existe pas.

Et puis, comme le dit Philippe Marini, « Nous avons besoin de personnes aisées sur notre territoire pour investir, créer des emplois, de la richesse et pour, au final, payer des impôts ».

Que pensez-vous de l’ISF ? Doit-on simplement augmenter le seuil, ou bien le supprimer ? Quitter la France pour payer moins d’impôts, est-ce compréhensible ?

Le débat continue sur le forum d’On en Parle…


Photo:Philippe Marini, sénateur UMP de l'Oise et rapporteur général du budget au Sénat,
sur le plateau d'On en Parle, le 21/05/08 (Crédits photo: Ibo/Sipa Presse) 

 


Publié dans blogonenparle

Commenter cet article