Lavez-vous les mains !

Publié le par Valérie Expert

Vendredi 23 mai avait lieu la 1ère journée nationale sur l’hygiène des mains. L’objectif de cet évènement était avant de prévenir le personnel hospitalier, médecins et aides-soignants, ainsi que les patients, des risques de maladies nosocomiales dues à un manque d’hygiène au sein des centres hospitaliers. Les causes de ces infections peuvent être multiples, mais le principal risque vient de bactéries transmises par l’être humain, au moyen de l’eau, de l’air, ou encore du contact humain.

 

Pour donner du relief à cette journée, Roselyne Bachelot a d’ailleurs visité un hôpital de la région parisienne dans lequel étaient présentés les nouveaux outils mis à la disposition des patients, de leur famille et du personnel hospitalier pour limiter les maladies nosocomiales. Un kit prêt à l’emploi a donc été diffusé à cette occasion. Il contient notamment un fascicule expliquant quelques gestes simples à effectuer pour entretenir une bonne hygiène dans un centre médical: manches courtes, ongles bien taillés,...On y trouve aussi des solutions hydro-alcooliques, qui permettent de laver les mains plus efficacement qu’avec du savon, sans avoir besoin d’eau pour rincer.

 

Même si le risque d’infections dans les hôpitaux français existe, beaucoup de progrès ont été fait dans ce domaine ces dernières années. Le nombre de patients ayant été infectés à l’hôpital a diminué de 12% depuis 1996, et nous faisons parti des pays européens les moins touchés par les maladies nosocomiales. Néanmoins, en France, entre 700 000 et 1 000 000 de personnes en contractent une chaque année. On en Parle recevait ce lundi le  Dr Frédéric Saldmann, spécialiste en hygiène et cardiologie et auteur de « On s’en lave les mains », aux  éditions J’ai lu. Pour lui, et pour beaucoup des téléspectateurs qui nous ont appelé ce matin, l’hygiène des français n’est pas encore ce qu’elle devrait être. Et pas seulement au niveau des mains.

Publié dans blogonenparle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article