Euro : la dernière chance des bleus

Publié le par Valérie Expert

Les Bleus ne sont plus maîtres de leur destin. Ce soir (20h45) à Zurich, les hommes de Raymond Domenech vont essayer de battre une équipe d’Italie qui reste, comme la France, sur une défaite par trois buts d’écart contre la Hollande et un match nul face à la Roumanie. Et pour les deux sélections, même la victoire n’est pas forcément synonyme de qualification. En effet, la Roumanie peut réussir, en battant Les Pays-Bas, à éliminer les champions du monde et leurs dauphins d’un seul coup. Evidemment, les « Oranje » ne comptent pas se laisser faire, mais avec plusieurs artisans de la victoire contre la France mis au repos en vue des quarts de finale, le match sera loin d’être facile pour les néerlandais, qui n’ont de surcroît rien à perdre, puisqu’ils sont déjà qualifiés. Pour résumer, les Bleus ne seront qualifiés que si ils gagnent contre l’Italie ET si les Pays-Bas gagnent ou font match nul contre la Roumanie.


En ce qui concerne le système de jeu français, plusieurs changements devraient avoir lieu. En défense centrale, la place de Lilian Thuram pourrait revenir à Eric Abidal. A droite, Willy Sagnol pourrait être remplacé par François Clerc. Comme à son habitude, la France alignera très probablement deux milieux récupérateurs, Claude Makélélé et Jérémy Toulalan. Le changement tactique concerne l’attaque des bleus, puisque Raymond Domenech revient à son habituel 4-4-2, avec Ribéry en ailier gauche, comme au Bayern de Munich, et le Lyonnais Sidney Govou à droite. A la pointe de l’attaque, enfin, Thierry Henry devrait jouer au coté du prodige Karim Benzema, qui disputerait ainsi le match le plus important de sa jeune carrière.

Même si les chances de qualifications sont ténues, la France devra tout faire pour s’imposer ce soir, car, comme l’a dit le sélectionneur : « jouer contre l’Italie, c’est toujours formidable ». Pour le reste, les Bleus ne peuvent qu’espérer.

 
Stefano Bernabino, responsable football pour Eurosport International, sur le plateau d'On en Parle, le 17/06/08 (crédits photo: Ibo/Sipa Presse)

Publié dans blogonenparle

Commenter cet article