Plus de 200 médicaments, désormais en libre service…

Publié le par Valérie Expert


 

C'est fait ! Depuis hier, les pharmaciens qui le souhaitent peuvent proposer des médicaments en libre-accès. Cette
 initiative est d’ailleurs, plutôt bien reçue par les pharmaciens. Roselyne Bachelot a présenté  mardi la liste des médicaments concernés. Ainsi ceux figurant sur une liste fixée par l'Agence française de sécurité sanitaire, appelés "médicaments de médication officinale" qui traitent les douleurs légères ou modérées, la toux, la fièvre, le mal de gorge, les diarrhée, mais aussi et pour une grande partie, les substituts nicotiniques,
sont passer de l'autre côté du comptoir des pharmaciens, rejoignant dans les rayons en libre-service les produits de parapharmacie.    





Ibo/Sipapresse
        
                   
                                                                                                                
Magali Flachaire Déléguée générale de l’AFIPA (Association Française de l’Industrie Pharmaceutique pour une automédication responsable), était l’invité de Valérie Expert, aujourd’hui sur le plateau d’ « On en Parle », afin de mieux nous renseigner sur le principe de l’auto médication, et sur les règles d’or à suivre…

Actifed, Activir, Dacryum, Drill, Ibuprofène, Humex, Maalox, Imossel, ou encore Nicorette et Niquitin font partie de ces médicaments. Leur particularité ? Ils sont délivrables sans ordonnance… En revanche, le Doliprane, remboursable, n'est pas inclus dans cette liste. Cette vente en libre service devrait, selon les prévisions du gouvernement, faire baisser le prix des médicaments concernés. La vente de médicaments en libre-service n'est pas obligatoire. En tant que professionnels de santé, les pharmaciens pourront même refuser la vente de médicaments s'ils estiment qu'ils ne sont pas adaptés au traitement du malade ou si le client prend plus d'une boîte de chaque médicament - maximum autorisé par le décret.

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), qui a élaboré la liste des médicaments, a également mis au point des documents d'accompagnement du grand public, qui seront mis à la disposition de tous les patients. Les règles d'or de l'automédication y sont précisées. Globalement, sept ont été retenues pour guider les Français dans l'automédication. Respecter les indications, ne jamais prendre certains médicaments en cas de contre-indication (allergie, grossesse), adapter son mode de vie à la prise de médicaments, et respecter les modalités de prise du traitement, font partie de ces conseils essentiels. Il convient également de faire attention à toute situation modifiant les conditions d'emploi, comme la coexistence d'une autre maladie. Enfin, il est conseillé de contacter son médecin ou son pharmacien en cas d'effet indésirable, et de toujours rester vigilant, quel que soit le médicament pris. Que pensez vous de l’automédication ? Nous attendons vos commentaires sur le forum  du site…

.

 

 

 

Publié dans blogonenparle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article