La première place de la France comme producteur de vin bat de l’aile…

Publié le par Valérie Expert

 

Selon une étude du Credoc pour les Vignerons indépendants, la France va perdre sa place de premier producteur mondial de vin d'ici 2015 au profit de l’Espagne. Olivier Poels ( Rédacteur en chef adjoint de « La Revue du vin de France » Coauteur avec Olivier Poussier et Antoine Gerbelle de « Les meilleurs vins de France 2008» édité par La Revue du vin de France), était l’invité de Valérie Expert aujourd’hui sur le plateau d’ « On en parle »


Cette baisse s'expliquerait à la fois par le changement dans les modes de consommation ainsi que par l’érosion de la compétitivité des vins français. Déjà particulièrement sensible depuis quatre ans, elle est notamment liée à la montée des préoccupations de santé, une consommation plus occasionnelle des jeunes générations et des ouvriers et la concurrence des boissons non alcoolisés lors des repas.


La production française (qui diminuerait de 1,8% en moyenne par an sur la période) serait alors  reléguée à la deuxième place mondiale, derrière l'Espagne, passant de 52,8 millions d'hectolitres sur la période 2000-2004 à 43,9 millions en 2015.


 

De leur côté, les exportations devraient subir les conséquences d'une perte de parts de marché mondiale (qui tomberait de 19% à 15%) à la fois sur les marchés traditionnels (Europe de l'Ouest) et sur les marchés émergents (Royaume-Uni, Etats-Unis, Chine et Japon), les vins français devant faire face à la concurrence des nouveaux producteurs en Amérique et en Océanie.

 

Les Vignerons indépendants (qui représentent 35% des exploitations viticoles françaises, 53% du vignoble nationale et 49% de la production nationale), devraient voir leur nombre diminuer de 2,2% par an en moyenne entre 2000 et 2015 pour atteindre 27.791 vignerons indépendants, alors que leur production ne se réduira que de 0,6% par an en moyenne…

 

Nous attendons vos réactions sur le forum de l’émission…


 

 

Publié dans blogonenparle

Commenter cet article