L'économie toujours d'actualité

Publié le par Valérie Expert

C'est sur fond de crise mondiale que nous avons débuté notre émission du 16 septembre. La faillite de banques américaines inquiète beaucoup. Une telle crise peut-elle nous arriver ? C'est la question à laquelle a répondu Marc Touati, économiste. Aujourd'hui, Eric Revel est venu apporter son éclairage sur le sujet. Nous avons aussi reçu Christophe Naudin, Criminologue, sur des questions de sûreté aériennes. Y'a-t-il trop de contrôles à l'embarquement et surtout, ces contrôles sont-ils efficaces pour lutter contre le terrorisme ? D'après notre invité, non. La Direction de l'Aviation Civile est restée muette sur le sujet...
Quant au frère de Madonna, il est venu tout nous dire sur sa célébrissime soeur.  
Vous êtes toujours très nombreux à nous écrire, à nous appeler pour réagir pendant l'émission. Merci pour votre fidélité.












crédit photo : Ibo/Sipa

Commenter cet article

elleaime 23/09/2008 11:51

Une crise financière mondiale factice .Les bénéfices des sociétés n'ont jamais été aussi vertigineux .L'élaboration de structures indépendantes financières de ces sociétés opacifie l'utilisation de cette richesse .De même , les états des pays dits développés utilisent cette même opacité du transfert de la richesse patrimoniale vers ces sociétés patriciennes (que ce soit Etat , ou communauté d'Etats).Oui nous devons sanctionner , tous ceux qui développent ce blanchiement d'argent : UNE PHRASE PATRIARCALE .Envoi à LCI le 23/09/08

Bernard SUARD 18/09/2008 15:08

Bonjours,

Je réagis au commentaire de la petite dame de ce jour, qui ce croix surement la meilleur du monde.

Mais bref voilà surtout ce que je souhaitais lui dire : "Madame, vous faite partie de la génération qui a participé au pourrissement de l'orthographe, et d'ailleurs j'en suis le premier pénaliser. Après en avoir souffert en temps que salarié, j'en souffre en temps que responsable d'établissement. Arrêtons de prendre les jeunes pour des "cons", si on veux de la productivité, ce n'est pas en leurs tirant dessus mais plutôt avec une carotte.