Renaitre à la vie

Publié le par Valérie Expert

Nous avons reçu ce matin Boris Cyrulnik venu nous parler de son dernier ouvrage sur la résilience : "Autobiographie d'un épouvantail". Vous avez été nombreux à vouloir témoigner de vos souffrances durant l'émission. N'hésitez pas à continuer la discussion sur notre forum.
La seconde partie de l'émission était consacrée au problème du surrendettement, aux privilèges des Sénateurs, thème qui vous fait beaucoup réagir. Il était question aussi de l'éventuel mariage du Prince Albert de Monaco. Une pause respiratoire dans une actualité morose...

Demain, nous parlerons du lancement de la campagne du dépistage du cancer du sein. Nous attendons vos témoignages !

















crédit photo : Ibo/sipa

Commenter cet article

joe 06/10/2008 13:14

àprès 20ans dans l'administration, je ne n'ai plus un centime d'économie, parce j'ai beaucoup payé pour les autres. (Alors j'ai quité)! Mais aujourd'hui je suis à mon compte, il y a beaucoup qui n'ont pas la préoccupation de se lever le matin, préparer les enfants pour l'école, et partir au travail, parce que le virement arrive bient-tôt sur le compte bancaire sans rien faire. La Crise, je dis Bravo c'est dômage qu'elle arrive si tard et pas assé cruciale. Mr. Le Président de La République, à quand les actifs viveront du fruit de leur labeur sans pour cela payer l'URSSAF pour ceux qui ne font que regarder les feuilletons à l'eau de rose toute la journée au lieu de chercher du travail, puisqu'ont les finances à ne rien faire?Toujours les mêmes qui paye. Il faut que les finances publiques soient mieux répartis mais pas dilapidés. Qui veut un salaire devra travailler pour. certains patrons ont mal agis, mais pas tous surtout les PME et Petites Entreprises qui se battent pour décrocher un contrat et qui ont du mal à faire évoluer son Entreprise. Aucune banque ne s'engage sur un projet, mais si on se connait on peut se faire financé pour copier l'activité d'une autre société ( Manque de Créativité)! Si elle coule le copieur coule, parce que qu'il ne pouvais pas prévoir puisque ce n'est pas son projet.
Réduction des Actif au sein de l'URSSAF, et du montant de cotisation que l'on leur verse. Laréduction du nombre de fonctionnaires devrait être plus significatif. il faut faire prendre consience aux citoyens que l'administration qui permet d'encaisser de l'argent en faisant le moins que possible ne fait que nous pousser dans le mur avec une vitesse bien plus élevé que l'on pense. N'oublions pas que nous avons des MILITAIRES en Activité et que nous ferions mieux de verser une plus Grande part à ce Corps Protecteur de notre Pays que de voir des chômeurs qui se permettent de se payer un écran plasma à 90000€ et que la France ne peut pas se le permettre. Mr. Le Président de La République FRANçAISE. Quant fermeront nous le robinet du Gaspillage?

Jeff de Burlats 03/10/2008 19:51

Merci de nous permettre de dialoguer et d'exprimer nos sentiments. J'ai relu du coup "le murmure des fantômes" avant d'attaquer le nouvel opus de Boris Cyrulnik.
Et j'en reviens toujours à me demander pourquoi ceux qui nous sont le plus proche refusent qu'on les aide?

Je reprendrai pour finir la fin du prêche du pasteur, père de B. PITT, dans le magnifique film de R. Redford,"Et au milieu coule une rivière":
"... il arrive parfois quand un proche est dans le besoin que nous nous tournions vers dieu pour lui demander:"je veux l'aider Seigneur, mais je n'y parviens pas", tant il est vrai que la part de nous que nous voulons donner, soit ne corresponde pas, soit qu'elle ne lui convienne pas. Mais cela ne fait rien, il les aimer quand même, les aimer sans les comprendre, les aimer d'un amour sans limite.
(Sans garantie sur la justesse des mots)