Cancer du sein, dépistage précoce

Publié le par Valérie Expert

Le cancer du sein est un véritable fléau pour les femmes en France. 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, deux fois plus qu'il y a 20 ans. Grâce au dépistage, on pourrait sauver 3 500 vies par an. Le dépistage organisé et gratuit est limité aux plus de 50 ans. Est-ce suffisant ? Ne faudrait-il pas avancer ce dépistage à 40 ans ?
Pour en parler avec nous le Professeur Claude Maylin, chef du pôle cancérologie de l'hôpital Saint-Louis, Tina Kieffer, rédactrice en chef du magazine Marie-Claire qui publie dans son numéro d'octobre un dossier spécial et Estelle Lefébure, qui pose seins nues avec ce message "En montrant mes seins, j'ai protégé ma vie. Comme moi, passez une mammographie".

Et si les progrès scientifiques pouvaient sauver notre planète ? C'est le thème du dernier livre de Claude Allègre qui parait jeudi aux éditions Plon : "La science est le défi du XXIème siècle.

Enfin en dernière partie d'émission, vous retrouvez les coups de coeur des libraires, avec Gilbert Collard et Brigitte Namour.


Crédit : Ibo/Sipa

Commenter cet article

GABET Céline 10/09/2009 16:57

J'aimerais soutenir le dépistage précoce du cancer du sein, j'ai 28 ans et je viens de terminer les traitements pour cette maladie. Heureusement que j'ai toujours pratiqué l'auto-éxamen, je me suis donc trouver la tumeur. Faute de dépistage, les conséquences auraient pu être plus graves. Je crois que cette cause est sous estimée. Je suis là pour en démontrer l'importance.